bienfaits soie cocon

LA SOIE : Bienfaits scientifiquement prouvés pour la peau et les cheveux

Soie cocons et fibre
  
La soie est un matériau naturel, utilisé sous plusieurs formes. Principalement connue du grand public sous sa forme textile, elle est souvent perçue comme un tissu haut de gamme, en raison de sa brillance, de sa douceur et de la résistance de ses fibres. Dormir sur une taie d’oreiller en soie présente d’excellents bénéfices pour notre peau et nos cheveux : hydratation, brillance et régénération cellulaire. Mais saviez-vous que la soie peut être utilisée au sein même de vos cosmétiques ? Elle offre à votre peau et vos cheveux de multiples bienfaits scientifiquement prouvés, que nous allons vous présenter dans cet article.

La soie : fibre naturelle haut de gamme

La soie est une fibre naturelle issue du ver à soie Bombyx Mori. Plus précisément, c’est un polymère protéique naturel de haut poids moléculaire, composé de deux protéines : la fibroïne et la séricine. La fibroïne présente 70 à 80% de la composition de la fibre de soie, tandis que la séricine représente 20 à 30% [1,2,3].

La fibroïne est le centre structurel de la fibre de soie, à l’origine de ses propriétés mécaniques. Il s’agit d’une protéine naturelle hydrophobe, organisée en feuillets béta, et composée majoritairement d’acides aminés hydrophobes (glycine, alanine). Cette glycoprotéine est formée de deux sous-unités protéiques équimolaires : une chaîne lourde et une chaîne légère, liées de manière covalente par des liaisons disulfures. Sa structure semi-cristalline rend la soie rigide et résistante [1,2,3].

La fibroïne est recouverte de séricine, une protéine collante qui assure l’intégrité structurelle de la fibre. La séricine est une protéine hydrophile et vient entourer les fibres de fibroïne. Elle est principalement formée d’acides aminés hydrophiles à 46% (sérine, glycine, thréonine, acide aspartique) et d’acides aminés polaires à 43%, le reste étant des acides aminés apolaires. Il existe en réalité 3 formes de séricine, de la plus éloignée à la plus proche de la fibroïne, dont la composition varie. La séricine se dissout dans l’eau à 50-60°C et redevient un gel lors du refroidissement. Pour l’utilisation de la soie sous sa forme textile, la séricine est considérée comme un déchet, puisqu’elle est retirée pour obtenir le fil de soie [1,2,3].

Les bienfaits de la soie sur la peau et les cheveux

La soie est reconnue pour ses nombreuses propriétés pour la peau et les cheveux : anti-âge, antioxydante, régénérante, cicatrisante, anti-inflammatoire, antibactérienne et antimicrobienne. Voyons en détails les études scientifiques qui prouvent ces vertus.

Les études réalisées sur la soie nous montrent que ses deux protéines, la fibroïne et la séricine, sont complémentaires pour obtenir des bienfaits remarquables sur la peau et les cheveux. Cependant, la séricine possède quelques propriétés particulières pour la peau.

La soie, excellent anti-âge et anti-oxydant

En 1986, une étude de Henne & Hoppe, a montré qu’une crème contenant de la séricine permet d’augmenter l’élasticité de la peau et d’apporter des résultats anti-âges et anti-rides [4]. Aujourd’hui, nous pouvons prouver que la soie présente d’excellentes activités anti-âges en comparaison avec des témoins du marché. Elle est anti-hyaluronidase, c’est-à-dire qu’elle inhibe l’activité de la hyaluronidase, impliquée dans la dégradation des acides hyaluroniques de la peau. Cela offre des propriétés anti-âges, hydratante et nourrissante. Cette étude démontre aussi que la soie est anti-collagénase. En effet, elle inhibe l’activité de la collagénase, impliquée dans la dégradation des fibres de collagène de la peau. Cela révèle des bienfaits anti-âge, revitalisant, raffermissant et restructurant.

Plus particulièrement, l’une des deux protéines de la soie, la séricine, est reconnue pour ses propriétés anti-rides, pour son amélioration de l’élasticité de la peau et pour son effet anti-âge [3]. Une étude de 2013 a démontré la propriété anti-âge de la séricine par caractérisation in vivo, à l’aide d’un modèle de culture cellulaire de fibroblastes. Les résultats montrent que la séricine stimule la synthèse de collagène de type I et réduit la mort cellulaire. De plus, la séricine supprime la régulation du nitrite, pouvant induire un stress oxydatif. Les propriétés anti-âges de la séricine sont comparables à celles de la vitamine C. Encore plus, la séricine surpasse la vitamine C en termes de propriétés antioxydantes [5].

Propriété anti-inflammatoire, régénération cellulaire et cicatrisation

La soie montre une très bonne propriété anti-inflammatoire pour la peau, puisqu’elle est anti-lipoxygénase. Cela signifie qu’elle inhibe la lipoxygénase, impliquée dans la synthèse de médiateurs inflammatoires, dans la croissance cellulaire ou dans l’expression des facteurs de croissance. Cela favorise la réparation cutanée et apaise la peau.

Plus particulièrement, c’est la séricine qui a montré une favorisation de la régénération cellulaire et de la cicatrisation des plaies [6]. Une étude de 2000 de Sakamoto & Yamakishi, montre que l’augmentation de la concentration en séricine dans une crème, de 0,001 à 30%, permet d’augmenter les propriétés nettoyantes de la crème, tout en réduisant de l’irritation de la peau.

Du point de vue de la cicatrisation, la soie est très efficace. La séricine stimule l’expression du facteur de croissance des fibroblastes, qui va déclencher les fibroblastes et myofibroblastes, impliquées dans la cicatrisation des plaies. Également, la fibroïne participe à la cicatrisation en induisant la prolifération des fibroblastes, permettant la régénération cellulaire. Les études de Hino et al. en 2006 et celles de Padol et al. en 2012, montrent que le traitement de plaies avec un film de soie augmente la régénération du collagène et diminue l’inflammation cutanée.

 De plus, la soie a été approuvée comme biomatériau par la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis. Cela signifie qu’elle est donc biocompatible avec la peau : elle ne sensibilise pas et n’irrite pas en voie cutanée. L’étude de Padol et al. de 2011 montre que grâce à sa biocompatibilité et sa résistance aux infections, la soie est un matériau coagulant intéressant pour les plaies [4].

Visage soin peau soie

La soie, un puissant hydratant pour la peau

La soie est reconnue dans le textile pour maintenir l’hydratation de la peau et des cheveux. Une étude de 2001 de Yamada et al. révèle la propriété hydratante d’une lotion contenant 1% de séricine et 4% de D-glucose [6].

Plus précisément, une étude de Padamwar et al. en 2005, a pu mettre en lumière les propriétés d’hydratation de la séricine, dues à sa composition en acides aminés et son effet occlusif. Comme la séricine ressemble au facteur naturel d’hydratation (NMF), elle est un ingrédient cosmétique prometteur pour son effet hydratant. En effet, dans cette étude, des gels contenant 1,5% à 2% de séricine, 2,5 à 10% d’acide pluronique et 0,05 à 0,2% de carbopol ont été appliqués sur la peau de volontaires. La teneur en hydroxyproline de la peau et la perte insensible en eau (évaporation de l’eau de notre peau) ont été mesurés. Cette étude a prouvée l’effet hydratant de la séricine, puisqu’elle augmente la teneur en hydroxyproline dans la couche cornée et l’hydratation des cellules de l’épiderme. De plus, l’effet occlusif de la séricine a permis de diminuer la perte insensible en eau de la couche supérieure de la peau. La topographie de la couche supérieure de la peau révèle une peau douce à la suite de l’hydratation [2,3,4].

Une étude de Daithankar et al. de 2004 démontre l’efficacité hydratante de la fibroïne. La fibroïne a été incorporée en solution ou en crème, en concentrations comprise entre 1 et 5%. Par mesure in vitro et sur des volontaires, il a été prouvé que la fibroïne diminue la perte insensible en eau. De plus, la fibroïne augmente l’hydroxyproline, ce qui permet de conserver davantage l’hydratation de notre peau, et ainsi obtenir une peau douce et souple. La fibroïne a donc pu augmenter le niveau d’hydratation dans la couche cornée de la peau, ce qui fait aussi d’elle un agent hydratant naturel prometteur [8].

Activité antimicrobienne et antibactérienne de la soie

La soie est reconnue pour être antimicrobienne, antibactérienne et antiacariens. Une étude de 2009 a pu démontrer la propriété antibactérienne de la séricine [7]. La séricine altère significativement au niveau cellulaire les bactéries Gram positif et Gram négatif. En effet, la séricine a une véritable action sur la croissance de ces bactéries, puisqu’elle a créé des mutations sur la membrane des bactéries Escherichia coli et Staphylococcus aureus. La séricine est donc un agent antibactérien efficace [7].

Capacité d’absorption de la soie

La poudre de soie a la capacité d’absorber l’humidité. En effet, une étude de 2000 de Kirikawa et al. montre que l’application en film d’une poudre composée de fibroïne (70-95%) et de séricine (5-30%) permet d’absorber l'humidité de la peau. De plus, une étude de 1999 de Miyashita révèle que la poudre de soie absorbe la sueur et les graisses sécrétées par les glandes sébacées de la peau [6].

La soie : un protecteur UV

D’après une étude de 2001 de Yoshioka et al., la séricine possède un effet de protection UV. En effet, elle améliorerait la filtration des rayons UV [6]. Une étude de 2003 de Zhaorigetu et al. montre l’effet protecteur de la séricine sur les lésions induites par les UVB. L’application topique de 5mg de séricine a permis de traiter l’intensité de la couleur rouge et la surface des coups de soleil sur des rats traités aux UVB. Ce résultat suggère que la séricine possède un effet photoprotecteur contre les lésions des coups de soleil. La séricine pourrait être un agent photo préventif utile contre les dommages induits par les UVB, notamment en réduisant le stress oxydant et la prolifération cellulaire dans la peau [9]. Une étude a montré que la séricine dans la composition de protecteur solaire permet d’améliorer l’effet de protection UV des filtres solaires tels que les triazines et l’ester d’acide cinnamique [3].

La soie a aussi des bénéfices remarquables pour la santé des cheveux

La soie révèle des propriétés remarquables pour le soin des cheveux. En particulier, la séricine est un conditionneur capillaire aux bonnes propriétés nettoyantes. Une étude de 1987 de Hata révèle que la séricine hydrolysée de bas poids moléculaire est un excellent conditionneur capillaire [3,6]. Également, une étude de 1988 de Engel & Hoppe met en lumière que la présence de séricine et d’acide pelargonique dans un shampoing aide au lavage des cheveux [6].

De plus, la séricine permet de prévenir les cheveux des dommages, notamment grâce à sa propriété antioxydante. Une étude de 1984 de Hoppe et al. montre que des produits capillaires contenant 0,02 à 2% de séricine et 0,01 à 1% d’huile d’olive, réduisent les dommages à la surface des cheveux, en liant la séricine aux cheveux. [3,4].

La soie : un avenir prometteur dans le soin dermo-cosmétique

La soie présente de nombreuses propriétés scientifiquement prouvées pour la peau et les cheveux. C’est aujourd’hui un matériau d’avenir à la fois en médecine et en cosmétique. Elle est prometteuse sur de nombreux sujets comme l’anti-âge, l’hydratation et la cicatrisation des plaies. N’attendez plus, adoptez la soie pour prendre soin de votre peau et vos cheveux !

Bibliographie

[1] Bascou, R.; Hardouin, J.; Ben Mlouka M.A.; Guénin, E.; Nesterenko A. Detailed investigation on new chemical-free methods for silk sericin extraction. Materials Today Communications, 2022, 33, 104491.

[2] Padamwar M.N.; Pawar A.P.; Daithankar A.V.; Mahadik K.R. Silk sericin as a moisturizer : an in vivo study. Journal of Cosmetic Dermatology, 2005, 4, 250-257.

[3] Padamwar M.N.; Pawar A.P. Silk sericin and its applications : A review. Journal of Scientific & Industrial Research. Vol. 63, April 2004, pp 323-329.

[4] Joseph, B.; Raj, S.J. Therapeutic Applications and Properties of Silk Proteins from Bombyx Mori. Frontiers in Life Science, 2012, 6, 55–60.

[5] Kitisin, T.; Maneekan,P.; Luplertlop N. In-vitro Characterization of Silk Sericin as an Anti-aging Agent. Journal of Agricultural Science, 2013, Vol. 5, No. 3.

[6] Barajas-Gamboa, J.A.; Serpa-Guerra, A.M.; Restrepo-Osorio, A.; Ã lvarez-López, C. Sericin Applications: A Globular Silk Protein. Ingeniería y competitividad, 2016, 18, 193–206

[7] Senakoon, W.; Nuchadomrong, S.; Sirimungkararat, S.; Kitikoon, P. Antibacterial Action of Eri (Samia Ricini) Sericin against Escherichia Coli and Staphylococcus Aureus. 2009, 7.

[8] Daithankar, A.V.; Padamwar, M.N.; Pisal, S.S.; Paradkar, A.R.; Mahadik, K.R. Moisturizing efficiency of silk protein hydrolysate: Silk fibroin. Indian Journal of Bikotechnology, vol 4, January 2005, pp 115-121.

[9] Zhaorigetu, S.; Yanaka, N.; Sasaki, M.; Watanabe, H.; Kato, N. Inhibitory effects of silk protein, sericin on UVB-induced acute damage and tumor promotion by reducing oxidative stress in the skin of hairless mouse. Journal of Photochemistry and Photobiology B: Biology 71 (2003) 11-17.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.